Décryptage

La scène a repris, la vie avec… alors retrouvons nous !

Lecture 5 minutes

Après deux années de fermetures et de restrictions, les professionnels du spectacle vivant, les créateurs et les artistes se mobilisent et encouragent le public à reprendre le chemin des salles de spectacles et des festivals. Un appel à se retrouver et à revivre ensemble l’expérience unique du live !

Une reprise progressive qui doit être accompagnée

« Nous sommes encore loin d’un véritable retour à la normale », déplore Malika Séguineau, directrice générale du PRODISS, syndicat national du spectacle vivant privé.

Les ventes de billets sont en légère augmentation par rapport à la fin de l’année 2021, mais elles sont encore en retrait entre 30 et 50 % selon les types de spectacles par rapport à 2019.

Malika Séguineau, directrice générale du PRODISS

S’ils ont montré une forte capacité d’adaptation et de mobilisation pendant ces deux années de crise, les professionnels du live rencontrent encore des difficultés économiques, notamment pour assurer la relance.

Le constat est le même pour Anne-Claire Gourbier, déléguée générale de l’Association pour le Soutien du Théâtre Privé (ASTP) : « Le comportement des spectateurs a effectivement évolué au cours des derniers mois. Aujourd’hui, l’enjeu est de distinguer ce qui est de l’ordre du conjoncturel de ce qui relève d’évolutions structurelles. » En cause, des freins liés au contexte sanitaire, économique et géopolitique qui entraînent une diminution de la fréquentation. Mais aussi des tendances plus profondes, accentuées par les périodes de confinement, avec notamment un glissement des pratiques culturelles des lieux physiques aux écrans. En octobre 2021, une étude du ministère de la Culture révélait que 46 % des personnes interrogées indiquaient avoir pris l’habitude d’utiliser des moyens numériques pour accéder à des contenus culturels.

Par ailleurs, les acteurs du secteur mettent en lumière les fortes disparités entre les artistes.

Les quelques têtes d’affiches, notamment internationales, qui remplissent vite et bien ne doivent pas induire en erreur. Pour de nombreux artistes, en particulier les plus jeunes, la période est compliquée.

témoigne Jean-Philippe Thiellay, Président du Centre national de la musique (CNM)

#RetrouvonsNous pour vibrer ENSEMBLE

Dans ce contexte, l’ensemble des acteurs de la filière se mobilise autour d’un mot d’ordre : #RetrouvonsNous !

L’échange entre les artistes et leur public est une expérience unique, qui ne se vit pas aussi intensément à travers un écran. Nous lançons cet appel pour inviter les Françaises et les Français à revenir partager des émotions et à vibrer ensemble devant un spectacle vivant, après des mois de travail à distance et d’éloignement les uns des autres.

déclare Cécile Rap-Veber, Directrice générale de la Sacem.

« Il n’y a rien qui peut remplacer l’expérience du concert « en vrai », il n’y a rien de plus beau que 50, 300 ou 3000 personnes qui assistent, ensemble, à un concert. Nous espérons que grâce aux relais médias, le message sera entendu par le public pour les spectacles du printemps et de l’été. » Jean-Philippe Thiellay, président du Centre national de la musique (CNM)

« Nous sommes convaincus que rien ne peut remplacer l’intensité de la rencontre physique entre un artiste et son public ; c’est toute la raison d’être du spectacle vivant », reprend Malika Séguineau.

« Nous voulons dire aux Français combien nous sommes heureux de les retrouver enfin, après tant de mois à l’arrêt forcé, et de partager avec eux les plaisirs du live. » Et l’offre ne manque pas en cette période, de nombreux concerts ayant été reprogrammés ces prochains mois.

A travers cette campagne, nous souhaitons impulser une belle énergie collective pour rappeler aux publics la diversité et la richesse de l’offre de spectacles en France – c’est ce qui rend notre pays unique. Nous voulons faire ressentir qu’au spectacle, on peut « vivre plus fort », en partageant des moments et des émotions avec ses proches et en se divertissant.

indique Anne-Claire Gourbier.

Cette reprise est aussi l’occasion pour les professionnels du live de se réinventer pour aller chercher de nouveaux publics qui n’ont pas eu l’occasion de forger leurs habitudes, en particulier les jeunes. Ainsi, les acteurs du secteur se donnent pour objectif de recruter et fidéliser ces nouveaux spectateurs, en faisant évoluer leur offre et la manière d’accueillir leurs différents publics.

Une vision de long terme pour une reprise durable

Au-delà de cette campagne, les professionnels de la création appellent de leurs vœux une reprise pérenne, avec une visibilité à long-terme, pour pouvoir investir dans de nouveaux projets et se projeter plus sereinement vers l’avenir. Cette reprise sera également l’occasion pour l’ASTP et le CNM de jouer pleinement leur rôle de soutien de la création.

Ces deux établissements ont en charge, depuis le début de la crise sanitaire, la gestion des aides d’urgence.

« L’agenda des prochains mois sera largement consacré à la mise en œuvre du fonds de sauvegarde et des dispositifs de relance, issus du plan France Relance et du soutien budgétaire du ministère de la Culture, ainsi que des dispositifs destinés aux auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, notamment en coopération avec la Sacem », précise Jean-Philippe Thiellay.

Cette campagne est déjà un premier pas pour renouer avec les sensations du live.

L’ensemble des acteurs du monde de la création attend les spectateurs avec beaucoup d’envie, d’énergie et d’impatience. Pour que la scène reprenne, la vie avec.

Pour en savoir plus :
« #Retrouvons-nous : la scène reprend, la vie avec »

À lire aussi

En Ukraine, protéger la culture

Lire la suite

Un jour peut-être… un prix pour la musique au Festival de Cannes ?

Lire la suite

L’avenir appartient aux artistes émergents

Lire la suite